29 août 2016

J'ai peur du CP




Oui, moi, sa maman, je redoute cette rentrée. Et pour cause, à la fin de la maternelle, le verdict était tombé : "Votre fils est lent"

Il est né fin septembre, donc il n'avait pas tout à fait 3 ans à l'entrée en petite section. Cette histoire d'âge y est peut-être pour quelque chose? 
Le bilan de cette première année aura été : "Le potentiel est là, mais...". Mais, en gros, il était encore trop bébé dans sa tête. No stress me disais-je, il reste encore deux ans avant la primaire. 

Deuxième année de maternelle, le voilà dans une classe mixte moyenne section/grande section. C'est là qu'on m'a sorti le qualificatif "lent" pour la première fois. Et, d'après la maîtresse, deux issues possibles : soit ça s'arrange, soit ça continue ainsi.
Quand il y avait un travail à faire, il réfléchissait beaucoup avant de se jeter à l'eau, sûrement par souci de bien faire. Du coup, impossible pour la maîtresse de savoir ce dont il était capable car il n'avait pas le temps de finir. Alors qu'à la maison, je l'ai vu faire de super dessins par exemple.

Grande section : il a eu la même maîtresse (ce qui avait ses avantages et inconvénients). En phonologie, elle avait fait des groupes en fonction des capacités des enfants. Mon fils a été rétrogradé en cours de route car il y avait, je cite, un gouffre entre lui et les autres qui arrivaient à lire tout de suite les associations de lettres ("LA", "MA" etc). 
Petit bilan au mois de mars : il lui arrive souvent de ne pas répondre lorsqu'on lui pose une question. Nous lui avons donc expliqué qu'il ne fallait pas avoir peur, que ce n'était pas grave de se tromper et que la maîtresse était là pour le corriger. En fait, il nous fait aussi le coup à la maison (avec les larmes aux yeux la plupart du temps) et c'est assez frustrant car on ne peut pas l'aider s'il ne communique pas. 
Bref, en fin d'année, j'ai demandé à la maîtresse si ça allait le faire pour le CP. Elle a répondu : "Oui, mais à son rythme...". 

Effectivement, s'il y a une chose que j'ai apprise, c'est qu'on ne peut rien forcer. Il fera les choses à son rythme. N'empêche, je me pose des questions (par exemple : l'avons-nous assez "stimulé"?) et je suis triste lorsque j'entends certaines remarques comme celle de sa cousine de 8 ans : "On ne dirait pas qu'il va entrer au CP. On dirait qu'il va en grande section"

Bon. J'ai vidé mon sac. Maintenant, il faut que j'arrête de flipper, sinon il va le ressentir et aura encore moins confiance en lui. En plus, il est content d'y aller au CP.

Vos loulous ont-ils connu des difficultés dans cette classe?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à commenter :) / Thanks for leaving a comment :)